Comment les incendies de forêt se déclarent-ils ?

Introduction

Les incendies de forêt constituent un énorme problème environnemental, sociétal et économique qui est appelé à s’aggraver. Chaque année, des dizaines de milliers de feux de forêt brûlent à travers le monde, dévastant de vastes étendues de terre ainsi que des habitats et des infrastructures, causant une misère indicible aux communautés environnantes.

Les blogs précédents ont examiné les tendances récentes en matière d’incendies de forêt et se sont penchés sur les caractéristiques exactes d’un incendie de forêt. Dans le présent article, nous nous intéresserons de plus près à la manière dont les incendies de forêt se déclarent : qu’est-ce qui les provoque en premier lieu ?

Dans le cadre de cet article, nous nous concentrerons sur les incendies de forêt non planifiés et incontrôlés, plutôt que sur les incendies contrôlés qui remplissent une fonction écologique importante.

Les recherches montrent qu’aux États-Unis, jusqu’à 84 % des incendies de forêt sont provoqués par l’homme. Étant donné que les incendies d’origine humaine se propagent plus rapidement, brûlent plus intensément et détruisent plus d’arbres que les incendies d’origine naturelle, les efforts visant à les prévenir devraient être d’une importance capitale.

Les dégâts sont considérables : des milliards de tonnes de CO2 sont émises, des milliards d’animaux périssent et des centaines de milliards de pertes financières sont encourues. Et ce, avant même de prendre en compte les problèmes respiratoires et les complications sanitaires provoqués par les incendies de forêt.

Pour découvrir les conséquences souvent ignorées des incendies de forêt et explorer des solutions efficaces pour atténuer leur impact dévastateur, nous vous invitons à télécharger notre livre blanc complet intitulé « What Lies Beneath : the hidden truth about wildfire » (Ce qui est caché : la vérité cachée sur les incendies de forêt).

Ce document approfondi examine les effets considérables des incendies de forêt, en exposant les conséquences néfastes sur notre environnement, la perte de vies précieuses, l’impact profond sur la faune et la flore, et les coûts économiques stupéfiants qui en découlent. En outre, il met en lumière les dernières avancées technologiques qui jouent un rôle essentiel dans la lutte contre ces incendies et la protection de nos communautés et de nos ressources naturelles.

Causes naturelles des incendies de forêt

Bien qu’ils soient le plus souvent provoqués par l’homme, les incendies de forêt peuvent être d’origine naturelle. Ces causes peuvent varier en fonction du climat, de la végétation et de la topographie d’une région donnée. Les causes naturelles des incendies de forêt comprennent les éclairs, les éruptions volcaniques et les incendies allumés par la chaleur du soleil.

1. La foudre

La cause la plus fréquente des incendies de forêt d’origine naturelle est la foudre. La foudre peut frapper des câbles électriques, des arbres ou de la végétation sèche et provoquer des incendies de forêt.

Selon la BBC, plus de 12 000 éclairs secs ont déclenché plus de 650 incendies de forêt en Californie en août 2020, brûlant plus de 1,5 million d’hectares de terres et entraînant l’évacuation de centaines de milliers de personnes.

2. Les éruptions volcaniques

Les éruptions volcaniques sont une autre cause naturelle d’incendies de forêt. Le magma chaud de la croûte terrestre est expulsé sous forme de lave lors d’une éruption volcanique, ce qui le fait dévaler les flancs des montagnes et se répandre sur le sol de la forêt, déclenchant ainsi des incendies.

La température de la lave d’une éruption volcanique étant très élevée, elle brûle tout ce qui se trouve sur son passage et le combustible n’a pas besoin d’être très inflammable.

3. Combustion spontanée

Les matières organiques en décomposition, telles que les piles de feuilles sèches ou le compost, peuvent produire de la chaleur au fil du temps. Si la chaleur s’accumule et atteint un point critique, elle peut déclencher un incendie. Avec l’augmentation de la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes, ce phénomène est appelé à s’amplifier.

Où se produisent les incendies de forêt ?

Les incendies de forêt peuvent se produire dans différentes parties du monde, mais ils sont le plus souvent associés à des régions qui combinent un climat sec, une végétation abondante et des antécédents d’incendie. Voici quelques-unes des régions où les incendies sont fréquents :

  • L’ouest des États-Unis : Des États comme la Californie, l’Oregon, Washington et certaines parties du Nevada et de l’Arizona sont sujets aux incendies de forêt en raison de leurs étés secs, de leurs vents forts et de leurs vastes forêts.
  • L’Australie : Le sud et l’est de l’Australie connaissent de graves feux de brousse, en particulier pendant les mois d’été chauds et secs. Le pays a une longue histoire d’incendies de forêt dévastateurs.
  • Europe méditerranéenne : des pays comme la France, l’Espagne, le Portugal, l’Italie et la Grèce ont un climat méditerranéen caractérisé par des étés chauds et secs, qui donnent souvent lieu à d’importants incendies de forêt.
  • La forêt amazonienne : Certaines parties du bassin de l’Amazone, principalement au Brésil, sont le théâtre d’incendies de forêt, souvent causés par des activités humaines telles que la déforestation et le défrichement.
  • Sibérie et Russie : La Sibérie et certaines parties de la Russie sont le théâtre d’incendies de grande ampleur, en particulier dans les régions forestières reculées, pendant les mois d’été, lorsque la végétation est sèche.
  • Asie du Sud-Est : Des pays comme l’Indonésie, la Malaisie et certaines parties de la Thaïlande et du Viêt Nam connaissent des incendies de forêt, souvent associés à des pratiques de défrichement telles que l’agriculture sur brûlis.

Il est important de noter que les incendies de forêt peuvent également se produire dans d’autres régions, en fonction des conditions locales, telles que la sécheresse, les températures élevées et la présence de végétation inflammable. En outre, le changement climatique peut influencer les schémas d’incendies de forêt, rendant certaines régions plus sujettes à une activité accrue des incendies.

Le grand nombre de pays où Dryad Networks a actuellement des partenaires revendeurs qui déploient Silvanet témoigne du nombre croissant de régions qui souffrent du fléau des incendies de forêt.

Comment l’homme provoque-t-il les incendies de forêt ?

Comme nous l’avons dit, l’homme est responsable de la grande majorité des incendies de forêt dans le monde. Pire encore, des recherches suggèrent que l’homme est responsable de 97 % des incendies de forêt qui menacent les habitations aux États-Unis. Cité par Science.org, Stijn Hantson, écologiste spécialiste des incendies à l’université de Californie, a déclaré que les incendies d’origine humaine se propagent deux fois plus vite que les incendies d’origine naturelle, brûlent plus intensément et tuent « deux ou trois fois » plus d’arbres.

Qu’en est-il des humains qui déclenchent les incendies de forêt, comment se produisent-ils ?

La négligence humaine est souvent la première responsable. Les incendies volontaires, les feux de camp, l’abandon de cigarettes allumées, les jeux avec des allumettes ou des feux d’artifice sont les principales causes des incendies de forêt : les incendies peuvent être déclenchés intentionnellement ou par négligence.

1. Les incendies volontaires

Les incendies de forêt sont souvent déclenchés intentionnellement, par des actes criminels, ce qui donne à réfléchir. Les motivations des pyromanes sont difficiles à discerner, mais on estime qu’elles incluent la spéculation immobilière, la récupération de terrains à bâtir et la gestion des pâturages.

Selon un rapport de la National Fire Protection Association, 52 260 incendies volontaires ont été allumés entre 2014 et 2018 aux États-Unis. Ces incendies ont causé, selon les estimations, 400 décès et 950 blessures chez les civils, ainsi que 815 millions de dollars de dommages matériels directs chaque année.

2. Feux de camp

Les feux de camp laissés sans surveillance ou qui ne sont pas correctement et complètement éteints sont une cause fréquente d’incendies d’origine humaine.

Laissés sans surveillance, les feux de camp peuvent rapidement devenir incontrôlables. Ils peuvent alors se transformer en feux de forêt ou émettre des braises et des cendres brûlantes qui déclenchent des incendies à proximité.

Les feux de camp sont souvent imposés par les autorités locales, qui insistent sur le fait qu’ils ne doivent être allumés que dans des foyers entourés de pierres et qu’ils ne doivent pas être allumés avant qu’il y ait des pelles et un approvisionnement abondant en eau à proximité. Cependant, ces règles ne sont souvent pas respectées et de nombreux feux de camp sont allumés en dehors des campings et des zones désignées, ce qui les rend plus difficiles à contrôler et à gérer.

Il est tout aussi important de contrôler les feux eux-mêmes que de s’assurer qu’ils sont correctement éteints. Les braises frémissantes et grésillantes peuvent rester chaudes pendant des heures (parfois des jours) après qu’un feu a été apparemment éteint. Elles peuvent alors être emportées ailleurs par des vents forts et constituent souvent une source de chaleur suffisamment chaude pour déclencher de nouveaux incendies. Si cela se produit dans des climats chauds et secs où la végétation est abondante, un incendie de forêt peut se déclarer en un rien de temps.

L’incendie de Ham Lake en 2007 est l’un des incendies de forêt dévastateurs causés par des feux de camp non surveillés. Outre des centaines de propriétés, cet incendie a brûlé 75 000 acres de forêt le long du Gunflint Trail, dans le nord-est du Minnesota.

3. Débris en feu

De la même manière, la négligence en matière de brûlage de débris peut facilement conduire à des incendies de forêt catastrophiques. Si les conditions météorologiques sont favorables, les personnes qui brûlent des débris de jardin dans leur cour peuvent facilement déclencher un incendie de forêt. Par exemple, le vent peut faire en sorte que les flammes qui s’élèvent d’un tas de déchets de jardin en feu se déplacent vers des zones non désirées, déclenchant ainsi de nouveaux incendies.

Les feux insuffisamment éteints constituent également un risque d’incendie important. Les feux peuvent sembler complètement éteints, mais une braise fumante peut être emportée par le vent et déclencher un nouvel incendie ailleurs.

4. Équipements, machines et infrastructures

Les recherches montrent que les lignes électriques cassées ou défectueuses sont la troisième cause la plus fréquente d’incendie de forêt et qu’elles sont responsables de 10 % des incendies de forêt (environ 400 incendies) par an en Californie.

Nous savons déjà que, dans de bonnes conditions, il suffit d’une étincelle pour déclencher un feu de forêt.

Les dysfonctionnements des équipements et les étincelles produites par les moteurs sont une cause importante d’incendies de forêt dans le monde entier. Par exemple, les équipements agricoles ou les machines utilisées par les entreprises de construction sont souvent en cause. Bien que de nombreuses machines soient désormais équipées de pare-étincelles, ces dispositifs ne sont pas en mesure d’éradiquer complètement les étincelles, ce qui signifie qu’elles peuvent encore s’égarer et être capables de déclencher de nouveaux incendies.

Par exemple, l’incendie de Zaca (2007), le cinquième plus grand incendie de Californie jamais enregistré, a été provoqué par des étincelles provenant d’une meuleuse. L’incendie Carr (2018) a été déclenché par des étincelles provenant de la jante cassée d’une remorque. Il s’agit du septième incendie le plus destructeur de l’histoire de la Californie.

5. Cigarettes jetées

Les cigarettes allumées sont souvent jetées des bâtiments et des voitures et peuvent enflammer la végétation sèche sur laquelle elles tombent, déclenchant des incendies qui peuvent rapidement se propager.

En 2017, rien qu’aux États-Unis, les incendies de forêt provoqués par des cigarettes jetées ont causé 6 milliards de dollars de dégâts matériels.

Conclusion

Les incendies de forêt constituent un problème social, environnemental et économique urgent qui ne cesse de s’aggraver. Responsables de 20 % des émissions mondiales de CO2, ces incendies émettent plus de gaz à effet de serre dans l’atmosphère que toutes les formes de transport réunies. La bonne nouvelle, c’est que dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, la lutte contre les incendies de forêt peut être considérée comme une solution relativement facile à mettre en œuvre.

Les campagnes d’éducation et de sensibilisation du public ont sans aucun doute un rôle clé à jouer pour aider les gens à comprendre les causes et les dangers des incendies de forêt. Cet article a mis en lumière les principales causes de ces incendies dans le monde, qu’elles soient naturelles ou humaines.

Malheureusement, les accidents et les erreurs continueront de se produire, les incendies volontaires se poursuivront et les feux de forêt naturels continueront d’être un problème. La lutte contre les incendies de forêt ne se résume donc pas à des campagnes de sensibilisation.

Heureusement, des solutions technologiques voient le jour. Il va sans dire que plus les autorités peuvent intervenir rapidement sur un incendie, plus il sera facile de l’éteindre. C’est pourquoi la détection précoce est essentielle pour empêcher les incendies de devenir incontrôlables. À quelle vitesse les incendies se propagent-ils ? Notre blog précédent a montré qu’ils peuvent atteindre une vitesse de 14 miles par heure, ce qui rend leur détection précoce d’autant plus cruciale.

Les systèmes oculaires tels que les caméras, les satellites et les drones peuvent être efficaces pour suivre les incendies de forêt une fois qu’ils se sont déclarés, mais pour la détection précoce, ils sont souvent trop tardifs pour tirer la sonnette d’alarme. Lorsqu’ils aperçoivent un incendie, il peut s’être écoulé plusieurs heures, voire plusieurs jours, depuis son déclenchement, ce qui se traduit le plus souvent par un scénario d’incendie de forêt à grande échelle et très destructeur.

De plus en plus, il semble que les systèmes basés sur des capteurs soient la voie à suivre. La technologie Silvanet de Dryad est la solution la plus rapide et la plus précise en matière de détection des incendies de forêt. Notre nouvelle technologie de détection ultra-précoce détecte les incendies au stade de la combustion lente et fournit des données géographiques précises afin que les pompiers puissent les localiser et les éteindre rapidement et en toute sécurité.

La technologie de détection ultra-précoce des feux de forêt pourrait permettre de protéger 30 milliards de dollars de pertes économiques, d’empêcher 3,9 millions d’hectares de forêts vitales de brûler, de sauver 237 millions d’animaux et d’éviter 10 000 cas de maladies respiratoires d’ici à 2030.

La technologie de Dryad représente une approche qui change la donne en matière de prévention des incendies de forêt. Face à la menace croissante des incendies de forêt, il est essentiel d’investir dans des systèmes de détection avancés et de les adopter pour sauvegarder nos communautés et préserver nos précieuses ressources naturelles pour les générations à venir.

Ensemble, exploitons le pouvoir de l’innovation pour construire un avenir où les incendies de forêt ne seront plus une menace écrasante, mais un défi que nous sommes bien équipés pour relever.

 

Partagez cet article :
News

Plus d'articles

Pour en savoir plus sur les techniques de prévention des incendies et la surveillance de la santé des forêts, consultez notre blog. Abonnez-vous à notre lettre d'information pour ne jamais manquer un nouvel article.